Paroisses
La quête en ligne !
Faire un Don
Faire un signalement
Faire dire une messe

Le Seigneur vient !

Dans quelques jours s’ouvre le temps de l’Avent, ce temps qui nous invite à préparer nos vies à la venue du Christ. Est-ce simplement un moment de joyeuse attente des festivités de Noël, comme le suggèrent certains calendriers pour enfants où, chaque jour, une fenêtre s’ouvre sur une petite image de sapin ou de cadeau ? Non, ce temps est à la fois le temps de la promesse renouvelée, du désir de sa réalisation, et de l’ouverture à ses accomplissements discrets.

Promesse renouvelée ? Dieu a promis la venue d’un Messie, fils de David, consacré par Dieu et appelé à réaliser autour du Peuple saint l’unité des hommes dans une création réconciliée. « Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. (…) Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur. (…) Le loup habitera avec l’agneau. (…) Ce jour-là, la racine de Jessé, père de David, sera dressée comme un étendard pour les peuples, les nations la chercheront et la gloire sera sa demeure. » (Isaïe 11) Cette promesse, loin d’être pleinement accomplie, nous est de nouveau adressée.

Désir de sa réalisation ? Notre choix de baptisés, c’est de vivre avec le Christ et de participer à son œuvre de transformation de notre monde selon le projet du Père. L’Avent nous invite à creuser notre désir d’accueillir Jésus, notamment dans la prière : « Je te cherche dès l’aube, mon âme a soif de toi ! » (Psaume 62) L’Avent nous interroge. Suis-je attentif au Christ qui vient à ma rencontre, qui frappe à ma porte ? Suis-je prêt à collaborer avec lui, disponible à agir pour que l’amour vécu dans l’Esprit Saint renouvelle la face de la terre ? Ai-je ce désir de travailler à ce que vienne cette terre nouvelle où Dieu essuiera toute larme des yeux des hommes ? (Apocalypse 21)

Ouverture à ses accomplissements discrets ? La venue du Seigneur s’accomplit chaque jour, si nos mains et nos vies sont prêtes à l’accueillir ! 

L’Eucharistie de chaque messe, n’est-elle pas déjà avant-goût du banquet éternel ? La Parole de Dieu, le Christ qui s’adresse à nous dans la Bible, n’est-elle pas source de transformation de nos vies offerte par l’Esprit Saint ? L’Église, n’est-elle pas le germe et le commencement du Royaume de Dieu sur la terre ? (cf. Lumen gentium 5) Enfin, quand des personnes en souffrance sollicitent notre écoute, notre amitié, notre générosité et que nous ouvrons à elles, ne recevons-nous pas le Christ qui nous a dit : « J’étais un étranger, vous m’avez accueilli ; J’étais malade, vous m’avez visité » ? (Matthieu 25)

Frères et sœurs, soyons attentifs et disponibles : le Seigneur vient !

 

Par le père Jean-Yves Coeroli, Vicaire général du diocèse d’Ajaccio