Je veux prier …

Qu’est-ce que prier ?

Être chrétien, c’est croire que Jésus, personnage historique mort sur la croix vers l’an 30 de notre ère, est ressuscité des morts et parvenu à sa vie humaine définitive au-delà des contraintes de l’espace et du temps. Nous le croyons sur la foi de témoins qui nous ont livré le récit des rencontres qu’ils ont vécues avec Jésus après sa mise au tombeau. Ce tombeau a été retrouvé vide au matin de Pâques, avec la seule présence des linges qui avaient entouré le cadavre de Jésus.

La résurrection du Christ fonde la confiance que nous mettons en sa personne et en son enseignement. Il est vivant, invisiblement présent à nos côtés ; sa mort et sa résurrection ont ouvert à ceux qui croient en lui le chemin d’amour, de don de soi, de service des pauvres, de dialogue et de pardon qu’il a lui-même suivi.

On peut donc parler au Christ, et par lui à ce Dieu qu’il appelle son Père, ce Père qui nous adopte comme ses enfants. L’Esprit du Christ qui nous habite suscite en nous cette parole de confiance adressée au Christ ou à Dieu le Père qu’on appelle la prière.

Que dire au Christ ou à Dieu le Père dans notre prière ?

Nous pouvons tout dire à quelqu’un à qui nous faisons confiance !

Nous exprimons notre joie, notre gratitude, devant la beauté du monde, la merveille de la vie, l’amour reçu et donné, à celui qui est à l’origine de notre existence et de sa réussite.

Nous faisons part de nos questions devant les décisions à prendre.

Nous disons notre souffrance devant les événements douloureux du monde, de notre famille, de notre propre vie ; n’ayons pas peur de crier notre révolte, notre indignation…

Nous demandons pour nous, nos proches, notre humanité, la force de trouver ou de garder la foi, d’agir avec respect et amour, de pardonner les offenses, d’assurer l’équilibre de notre vie, de faire la volonté de Dieu notre Père qui nous aime.

La prière de demande qui fait référence est la prière du Notre Père, que Jésus lui-même a apprise à ses disciples. Nous ne prions pas pour que Dieu réalise nos projets, mais pour que nous réalisions les projets de Dieu. Nous demandons ce qu’il nous faut pour vivre ; nous prions pour que Dieu nous préserve d’être complices ou victimes de ce qui s’oppose à son amour.

Prière à la Vierge Marie, aux saints ?

On peut s’adresser à la Mère de Jésus ou aux saints ; on leur demande alors de prier le Christ ou Dieu le Père en notre faveur.

Les prières

Le notre Père

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Amen

In lingua corsa

Padre nostru chì sì in celu
Ch’ellu sìa santificatu u to nome ;
Ch’ellu venga u to regnu ;
Ch’ella sìa fatta a to vuluntà
In terra cume in celu.
Dacci oghje u nostru pane custidianu.
È rimèttici i nostri dèbbiti
Cume no i rimittemu à i nostri debbitori.
Ùn ci espone micca à a tentazione,
Ma fràncaci da u male.

Amen.

 

Écoutez le Notre Père en langue Corse
(Par le père Bonnafoux) : 


Le Je vous salue Marie

Je vous salue, Marie
Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen.

In lingua corsa

Ave Maria piena di Grazia
u Signore hè cun voi
site benedetta à mezu à tutte e donne
ed hè benedettu u fruttu di u vostru senu, Gesù;
Santa Maria, Madre di Diu
precate per noi, poveri peccadori
avà è à l’ora di a nostra morte.

Amen

Gloire à Dieu

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux,
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
Nous te louons, nous te bénissons,
nous t’adorons,
Nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel,
Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu,
le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde, 
prends pitié de nous 
Toi qui enlèves le péché du monde, 
reçois notre prière ;
Toi qui es assis à la droite du Père,
prends pitié de nous.
Car toi seul es saint,
Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut, 
Jésus Christ, avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu le Père.

Amen.

In lingua corsa

Gloria à Diu ind’è l’alti celi,
È pace in terra à l’omi di bona voluntà.
Noi ti ludemi, ti benedimu,
T’aduremu, ti glurifichemu,
Ti rendemu grazia per a to màssima Gloria,
Signore Diu, Rè di u celu, Diu Padre unniputente.
Signore, Figliolu unigènitu, Ghjesù Cristu,
Signore Diu, Agnellu di Diu, Figliolu di u Padre,
Tù chì togli I piccati di u mondu, abbia pietà di noi.
Tù chì togli I piccati di u mondu,accogli a nostra prighera,
Tù chì stai à diritta di u Padre, abbia pieta di noi.
Perchè Tù solu sì Santu, Tù solu u Signore, Tù solu l’Altìssimu Ghjesù Cristu,
Cù u Spìritu Santu, in la Gloria di Diu Padre.

Amen.

Le Magnificat

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent;

Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

In lingua corsa

Magnifica u Signore a me anima,
è u me spiritu trasalta d’allegrezza chì Diu u me Salvadore

hà calatu l’ochji nant’à l’umiltà di a so serva.
Eccu chì oramai tutte e generazione mi diceranu beata.

È d’avè fattu per mè tamante cose, l’Unniputente,
ch’ellu sia santificatu u so nome.

A so misericordia và da leva in puleva
per chì ne hà u timore.

A putenza di u so bracciu
vince è sbanda i cori superbi.

Capula i putenti da u tronu,
esalta l’umili.

I spruvisti i colma d’ogni bè,
i ricchi i manda via à mani viote.

Porse a manu à Israele u so servu,
discitendu a misericordia

prumessa à i nostri antichi,
Abraamu è a so pusterità per sempre.

L'expression de notre foi

Le Credo

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,
Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu,
lumière, née de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu
Engendré non pas créé, 
de même nature que le Père ; 
et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
il descendit du ciel;
Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour,
conformément aux Ecritures, et il monta au ciel;
il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts
et son règne n’aura pas de fin. 
Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; 
il procède du Père et du Fils.
Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire;
il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.

Amen

In lingua corsa

Credu in un solu Diu, Padre unniputente,
Creatore di u celu è di a terra,
Di tutu ciò chì si vede e di tuttu ciò ch’un si vede.
Credu in un solu signore, Ghjesù Cristu, unigènitu Figliolu di Diu,
Natu da u Padre, nanz’à tutti i sèculi.
Diu da Diu, Luce da Luce, Diu veru da Diu veru,
Generatu, è mica creatu, di a listessa sustanza cà u Padre;
Da u quale tuttu fù fattu.
Per noi altri omi è per a nostra salvezza
Hè scesu da u celu,
È per òpara di u Spiritu Santu
S’hè incarnatu in senu à a Vergine Maria,
È omu s’hè fattu.
Fù crucifissu per noi à I tempi di Ponziu Pilatu
Hà suffertu è fù sepoltu.
Risuscitò u terzu ghjornu, sicondu e Sante Scritture,
Ascese in celu, è stà à diritta di u Padre.
È turnarà cun Gloria per ghjudicà I vivi è I morti.
È u so regnu ùn avarà mai fine.
Credu in lu Spìritu Santu chì hè Signore, è chi dà a vita,
È prucede da u Padre è u Figliolu hè aduratu è glurificatu,
Hà parlatu par mezu di I prufeti.
Credu ind’a Ghjesgia, una, santa, catòlica è apustòlica.
Ricunnoscu un solu battèsimu per u pardon di I piccati:
È aspettu a risurezzione di I morti
È a vita di u mondu chì vene.

Amen.