Saint Norbert (+1134)

Evêque de Magdebourg. Norbert était un jeune noble, apparenté à l’empereur d’Allemagne, chanoine prébendé de la collégiale de Xanten, en Rhénanie, délaissant ses devoirs de clerc pour vivre à sa guise une vie bien agréable et vide. A 35 ans, la route de Wreten, en Westphalie, fut pour lui un chemin de Damas. Il y est foudroyé par une conversion subite. Délaissant ses biens, il se consacre au service de l’Eglise dans l’esprit de la réforme grégorienne. Fidèle à son époque, il embrasse la pauvreté et devient prédicateur itinérant dans toute l’Europe, incitant les clercs à mener la vie commune, propre à leur état. Pour enraciner cette réforme profonde des moeurs ecclésiastiques, il fonde à Prémontré, près de Laon, une communauté de chanoines réguliers alliant la pratique de leur sacerdoce séculier avec la vie régulière des moines. Nommé archevêque de Magdebourg (où les clercs, mécontents de ses réformes, tenteront de l’assassiner), il verra de son vivant la fondation d’une dizaine de communautés prémontrées à travers l’Europe.

Bienheureux, toi dont la conscience est en paix. Sans ignorer tes fautes, faiblesses et omissions, tu gardes confiance. Si ton cœur te condamne, tu sais que Dieu est plus tendre que ton cœur.

(Saint Norbert)

Bienheureux, pacifique, tu es édificateur de paix entre les groupes, les classes sociales, les nations et les continents. A la place de méfiance, division, incompréhension, tu promeus respect mutuel, union, coexistence pacifique.

(Saint Norbert)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).