Paroisses
La quête en ligne !
Faire un Don
Faire un signalement
Faire dire une messe

Le retour à la simplicité

« La sobriété qui est vécue avec liberté et de manière consciente, est libératrice » nous dit le Pape François dans l’encyclique Laudato sii. Il ne s’agit pas juste d’une citation écologique. Le Pape François nous ouvre la voie d’une vraie conversion envers Dieu, envers les autres et envers notre terre. 

L’été est un temps opportun pour revoir notre vie dans le calme, puisque la période estivale offre un rythme plus apaisé. Un regard écologique sur notre vie nous sort des visions primaires que nous entendons autour de nous comme l’écofolie, l’écophobie, l’écophilie… 

La Corse est une terre ayant un patrimoine naturel unique. Ce précieux patrimoine est à célébrer, à préserver et à transmettre. L’été nous permet de voir la montagne et la mer avec un regard gratuit et reconnaissant. Nos montagnes et nos côtes, comme toute réalité belle, ouvrent naturellement l’esprit humain à la contemplation. Je crois que nous vivons un réel déficit de contemplation et de gratuité. L’avoir et le faire polluent notre esprit et le fatiguent. 

La dimension de la gratuité, si présente dans l’encyclique du Pape François, devrait être incarnée dans une nouvelle manière d’être et de vivre. Dans la gratuité il y a une dimension de reconnaissance et de confiance. Dans la vie de l’Eglise, vous le savez, il y a des changements non pas climatiques mais missionnaires. Pour mieux servir l’Eglise, des personnes en responsabilité pastorale changent de lieu et de mission. La disponibilité à la mission et au changement est précieuse pour viser le bien de tous. 

Certains, dans le passé, voyaient dans les changements ecclésiaux des promotions ou des punitions. Je crois que, même dans ce domaine, nous devons nous convertir pour être libérés. La gratuité et la disponibilité permettent un meilleur service à chaque personne. Nous sommes trop peu nombreux pour jouer à des mouvements de pouvoir. 

La sobriété de notre mission doit nous permettre de féconder la terre par notre action et d’arroser les lieux arides par notre vigilance et notre audace.

Sobriété, gratuité, reconnaissance, contemplation… que ces termes deviennent des valeurs pour avancer dans une terre, la nôtre, plus juste, plus pacifiée et plus accueillante.

Bon été. Dieu vous garde !

+ Mgr François Bustillo, évêque d’Ajaccio pour la Corse