C’est la rentrée !

La période estivale toucha à sa fin. Les enfants et les jeunes ont repris le chemin de l’école.

Pour notre Eglise en Corse c’est également la rentrée. Après la période d’incertitudes sanitaires, même si la situation n’est pas encore simple, nous essayons de reprendre une certaine normalité. Le temps de la vie pastorale s’ouvre devant nous avec le catéchisme, les formations et la régularité des rencontres paroissiales et diocésaines. Il s’agit d’un temps précieux pour innover, oser et se lancer dans la mission. 

La crise sanitaire a ralenti nos initiatives. Par prudence et par le sens de la responsabilité, nous avons suivi les consignes comme tous les autres citoyens. Maintenant, toujours avec prudence mais sans peur, nous sommes invités à ouvrir nos églises, nos paroisses et nos lieux de vie. Notre foi a un mot à dire à tous ceux qui ont souffert personnellement et professionnellement. La foi chrétienne ne veut pas anesthésier les consciences mais les réveiller. Voici le temps favorable ! (2 Co 6,2) Ce temps étrange que nous vivions est un temps favorable pour s’appuyer non pas sur nous-mêmes et nos capacités bien limitées mais sur le Seigneur, Maître de la vie et de l’histoire. Les crises, on nous le dit souvent, ouvrent des opportunités. A nous de saisir les signes de notre temps pour en donner des réponses prophétiques de foi et d’espérance. 

Je pense surtout aux enfants et aux jeunes, par le catéchisme et les aumôneries, ils vont pouvoir se former et se transformer. Tant de personnes jeunes et adultes donnent de leur temps et de leurs talents pour transmettre la foi, nos valeurs, nos principes. Merci aux prêtres, diacres, religieux et religieuses, merci aux catéchistes et aux animateurs d’aumônerie d’offrir aux plus jeunes et aux nouveaux arrivés dans la famille la possibilité de témoigner de ce que nous sommes et de ce que nous vivons. Merci pour votre témoignage courageux. Comme évêque j’encourage tous les chrétiens à sortir des murs de nos églises pour, avec du tact dans le contact, sentir les joies et les peines de nos contemporains. 

Avance au large (Lc 5,4). La parole de Jésus déplace et replace. Elle nous invite à risquer dans la confiance. 

En cette rentrée 2021 soyons des chrétiens heureux de notre foi. 

La foi, par sa solidité et sa douceur, est aussi contagieuse !

+ Mgr François Bustillo, évêque d’Ajaccio pour la Corse