Serviteurs de la Rencontre

Chers Frères et Sœurs,

Pour beaucoup, la résurrection est une absurdité : personne ne revient de la mort ! Et pourtant, c’est bien la victoire du Christ sortant du tombeau qui fonde notre foi chrétienne. Saint Paul nous le dit : « Si le Christ n’est pas ressuscité, notre proclamation est sans contenu, votre foi aussi est sans contenu. » (1 Corinthiens 15, 14)

Ne cherchons pas de certitude « scientifique », contrairement à saint Thomas. Il voulait des preuves, il voulait toucher les plaies de Jésus. Mais cette attitude arrogante et dominatrice réduisait le Seigneur à un objet d’observation. Le Christ devenait l’esclave de Thomas, et Thomas l’esclave de sa propre volonté de tout maîtriser…

C’est pourquoi le Seigneur maintient avec nous la distance qui préserve sa liberté et la nôtre. « Cesse de me tenir », dit Jésus ressuscité à Marie Madeleine. (Jean 20, 17) De la sorte, le Christ reste libre et il nous libère aussi de notre tentation de tout dominer. Car sans liberté il n’y a ni foi ni amour, ni confiance ni relation vraie. 

Le tombeau ouvert et vide, les linges restés sur place, les récits d’apparitions du Ressuscité aux disciples, l’accomplissement des Écritures, la présence de l’Église depuis vingt siècles et tout l’amour désintéressé dont les chrétiens sont capables constituent autant d’indices qui ne s’imposent pas et qui nous invitent à une foi libre et raisonnable. 

À chacun d’accepter une attitude de pauvreté, en renonçant à tout maîtriser. À chacun d’accueillir les « traces » de la résurrection du Christ, d’entretenir la soif de la rencontre avec le Ressuscité, dans une humble confiance. Le Seigneur ne manque pas de rejoindre, comme et quand il veut, ceux qui entrent dans cette démarche.

Que l’Esprit Saint nous donne, à nous les baptisés, à nos communautés d’Église, les paroles, les attitudes et les gestes justes envers ceux que le Père met sur notre route. Qu’il nous aide à cheminer avec eux comme Jésus avec les disciples d’Emmaüs, en faisant de nous des serviteurs de la Rencontre. 

+ Jean-Yves Coeroli, Administrateur diocésain