Loi de bioéthique, la réaction des évêques