Réaction de Mgr de Germay-Couvent de Saint-Hyacinthe

 

Communiqué de presse (Saint-Hyacinthe)

 

Suite aux rumeurs concernant le couvent de Saint Hyacinthe et aux déclarations du maire de Santa Maria di Lota affirmant vouloir reprendre possession des lieux, le diocèse d’Ajaccio déclare ce qui suit :

Ce couvent a été acquis légalement par la Mission catholique polonaise alors qu’il était en vente depuis plus de dix ans. Grâce à elle, ce couvent, qui a hébergé pendant de nombreuses années des religieuses franciscaines dont les tombes sont toujours là, a été sauvé de l’abandon.

Il est contraire à la vérité d’affirmer que ce lieu va perdre sa dimension spirituelle. Il constitue pour l’Eglise de Corse un outil pastoral irremplaçable, avec en particulier une capacité de logement unique dans le diocèse. Tout au long de l’année, des retraites, récollections, sessions, réunions de doyenné, journées de préparation aux sacrements… y sont organisées, accueillant des enfants et des adultes venant de toute la Corse.

Ce centre spirituel unique en Corse accueille également chaque année des personnes en situation de handicap ou de précarité sociale, mais aussi des familles, en particulier les familles de prêtres polonais qui, depuis des dizaines d’années, servent l’Eglise de Corse.

Le diocèse d’Ajaccio s’interroge sur les motivations de ceux qui déclarent vouloir défendre le patrimoine religieux de la Corse en dépossédant l’Église de ses biens.

 

+ Olivier de Germay

Évêque d’Ajaccio pour la Corse