Paroisses
La quête en ligne !
Faire un Don
Faire un signalement
Faire dire une messe

L’abbé Paulo-Victor Lombardi

  • Prêtre accompagnateur de la catéchèse des enfants pour la Haute-Corse

Mgr François Bustillo m’a nommé prêtre référent de la catéchèse pour la Haute-Corse avec Marie-Thérèse Castelli, catéchiste à Bastia, comme responsable. Rien que cette information nous donne déjà, me semble-t-il, deux visions, avec autant de missions qui en découlent. D’abord la synodalité, c’est-à-dire la capacité d’être à l’écoute de tous et d’accepter la collaboration de tous pour avancer ensemble ; et cela à tous les niveaux. Dans ce sens, le fait de nommer une équipe pour la Haute-Corse et une autre pour la Corse-du-Sud témoigne de cette vision selon laquelle les décisions ne partent pas toutes d’un point central, figées pour l’ensemble, mais peuvent et doivent être adaptées à chaque réalité. C’est pourquoi nous voulons être dans un premier moment à l’écoute des catéchistes pour connaître leurs demandes : il y en a qui demande une formation plus solide et fréquente, d’autres ont déjà beaucoup reçu et demandent un accompagnement, d’autres encore n’ont besoin que d’un organe consultatif en cas de questions ponctuelles. La deuxième vision est une saine collaboration prêtres-laïcs qui exclut tout cléricalisme. En effet, notre évêque a nommé deux catéchistes pour être à la tête de ces équipes locales, car elles ont de l’expérience sur le terrain depuis des années, et que leur mission découle de leur propre grâce baptismale. Cependant, dans les missions d’Églises on ne saurait se passer d’un soutien spirituel et théologique, ce qui en l’occurrence est assuré par les deux prêtres que nous sommes. J’espère que cette nouvelle équipe pourra redonner un élan missionnaire aux catéchistes de notre île, car oui le catéchisme c’est de la mission, c’est annoncer Jésus Christ et son Évangile, c’est faire en sorte que chaque personne puisse faire une rencontre personnelle avec le Christ. Nous faisons nôtres les paroles de saint Paul : « Annoncer l’Évangile, ce n’est pas là pour moi un motif de fierté, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile. » (1 Corinthiens 9,16)