Paroisses
La quête en ligne !
Faire un Don
Faire un signalement
Faire dire une messe

La question du mois : Qu’est-ce que les confréries apportent à notre Église ?

L’Eglise de Corse est riche d’un mouvement confraternel dynamique dont l’origine est issue de la spiritualité franciscaine qui s’est répandue dans chaque pieve avec l‘implantation de nombreuses communautés des disciples du Puvarellu au Moyen-âge. Cet élan évangélisateur a eu pendant des siècles de notre histoire une influence profonde sur les communautés chrétiennes et plus largement sur la société corse. 

Les valeurs de fraternité, de charité et de tradition dans la foi qui rayonnent de cet engagement ecclésial constituent aujourd’hui une véritable grâce pour notre diocèse en offrant une porte d’entrée privilégiée pour les jeunes Corses en quête de repères. Proches ou plus distants de la vie de l’Eglise, ils y trouvent l’opportunité de cheminer au sein de communautés ecclésiales de fidèles laïcs dont le modèle répond à leurs attentes humaines et spirituelles avec pour idéal l’imitation de Jésus Christ que bien souvent ils découvrent à l’occasion de leurs parcours au sein d’une confrérie.

Le premier quart du XXIe siècle a vu naître une mutation profonde de ces associations de laïcs qui ont commencé à se regrouper pour réfléchir ensemble sur le sens de leur engagement et de leur place au sein de l’Eglise et de la société corses.La charte des confréries du Pumonte promulguée le 1er août 2007, en présence de l’évêque d’Ajaccio, lors d’une cunsulta in cunventu san Francescu di Vicu, fut l’occasion pour nombre d’entre elles de formaliser publiquement cet engagement partagé à suivre le Christ.

Cette dynamique de réflexion et de partage sur le sens profond de leur engagement s’est depuis largement développée avec le soutien du père Jean-Yves Coeroli, vicaire général du diocèse, qui a favorisé par son investissement personnel une véritable mise en réseau des confréries à l’échelle territoriale du Pumonte et du Cismonte, avec en point d’orgue annuel l’organisation d’une journée diocésaine des confréries sous l’égide de l’évêque d’Ajaccio. 

Au-delà d’une apparence qui pourrait se réduire à une simple expression de type folklorique pour les non-initiés, se trouve un mouvement confraternel chargé de sens qui est une véritable grâce pour l’Eglise de Corse. De nombreux confrères et consœurs sont investis au sein de leurs paroisses et contribuent activement à l’animation pastorale et à l’initiative d’évènements caritatifs. 1 prêtre et 4 diacres ordonnés ces dernières années sont directement issus des confréries. Plusieurs sont actuellement en discernement diaconal ou en année de propédeutique avec en perspective une vie consacrée au sacerdoce.

S’engager en confrérie, c’est affirmer son désir de grandir humainement et spirituellement pour orienter résolument sa vie sur le chemin de la sainteté.

Laudatu sì o Signore !