Paroisses
La quête en ligne !
Faire un Don
Faire un signalement
Faire dire une messe

« Dieu, dans sa grâce, m’a appelé. »

Ainsi s’exprime saint Paul, au début de la lettre aux Galates : il raconte sa conversion et sa vocation. Évidemment, nous ne pouvons pas nous comparer à lui… et pourtant ! Le Seigneur nous a tous appelés au baptême, il nous invite chaque dimanche à son repas ; à tous il demande de prendre part à la mission de son Église.

Dieu notre Père aime chacun de nous, lui qui veut la réussite et la fécondité spirituelle de tous ses enfants. Chacun de nous est appelé à prendre sa place dans l’Église et dans la société, pour témoigner de la résurrection du Christ et faire grandir dans notre monde son Royaume d’amour : fonder une famille, exercer un métier, s’engager dans une association, servir une communauté chrétienne, voilà autant d’appels qui s’adressent diversement aux baptisés.

Parmi ces appels, certains concernent l’existence même de l’Église, qui n’est rien sans le Christ. Le clergé, au nom du Christ, sert et nourrit le Peuple de Dieu, notamment par l’enseignement de la Parole de Dieu et la célébration des sacrements. La journée mondiale de prière pour les vocations, cette année le 8 mai, est le dimanche où nous demandons au Seigneur les prêtres et diacres dont notre Église a besoin. Nous prions aussi pour que les religieux continuent à témoigner de l’exigence évangélique par la radicalité de leur engagement. Cette année, confions spécialement au Seigneur les quatre hommes ordonnés diacres le jour de l’Ascension à la cathédrale d’Ajaccio.

Nous sommes en mai et comment ne pas penser à Marie, dont la vocation particulière a été d’accueillir le Christ en elle, de l’élever et de le donner au monde ? Au pied de la croix, elle a été appelée par le Seigneur à devenir la mère des chrétiens, la mère de l’Église. Redisons notre reconnaissance à la sainte Vierge, qui demeure pour nous l’exemple de la disponibilité et de la libre obéissance en face de Dieu qui nous sollicite.

Pour finir, que chacun de nous se souvienne des appels auxquels il a répondu : baptême, confirmation, ordination, mariage, responsabilité de parents, de grands-parents, métier exercé, engagement bénévole… Et rappelons-nous que tout appel du Seigneur est une grâce, c’est-à-dire un cadeau gratuit : nous recevons à la fois une mission et la force de l’accomplir. À nous d’y consentir chaque jour, afin de porter un fruit de vie, pour l’Église et pour le monde, pour notre entourage et pour nous-mêmes.

Par l’abbé Jean-Yves Coeroli, Vicaire Général du diocèse d’Ajaccio