Paroisses
La quête en ligne !
Faire un Don
Faire un signalement
Faire dire une messe

Le catéchuménat des adultes : L’appel décisif

« Je t’ai appelé par ton nom » ! (Is 43,1)

De tout temps Dieu appelle. La Vie, c’est Lui. Il nous veut vivant de La Vie qu’il est.

Par Jésus son appel se fait pressant : « suis-moi ! »

Aujourd’hui, des hommes et des femmes, jeunes adultes pour la plupart, entendent cet appel. Parce que c’est bien un appel de Dieu ce désir qu’ils ont de se faire baptiser.

Un désir parfois, au départ, de répondre à une invitation d’être parrain ou marraine. Ou bien encore un désir né d’une recherche de vérité et de liberté dans un monde qui nous enferme  dans la consommation et le prêt-à-penser.

Dans le cheminement que leur propose l’Eglise, ils vont découvrir que ce désir est, en fait, l’appel  de Dieu. Un Dieu qui n’est pas une idée, des valeurs, mais quelqu’un de vivant qui désire entrer en dialogue, en amitié, en communion avec chacun de nous parce que c’est cela notre identité véritable.

Découvrir et vivre cette amitié change l’existence !

C’est comme la branche qui accepte de dépendre de l’arbre et s’ouvre à la circulation de la sève : elle va fleurir, porter du fruit, devenir ce pour quoi elle existe.

De la même façon,  nous ouvrir au Seigneur, accueillir son amour et y répondre dans notre quotidien, voilà qui va nous  permettre  de devenir ce que nous sommes.

Le baptême, c’est accepter cette alliance et permettre au Seigneur de nous transfuser sa vie, La Vie, la vie éternelle.

Les autres sacrements,  la fidélité quotidienne à ce cœur-à-cœur avec le Seigneur, l’évangile comme lumière pour avancer, la communauté chrétienne, tout cela va transformer notre vie en une vie ‘vivante’.

Le premier dimanche de carême, dans tous les diocèses,  les adultes qui vont être baptisés la nuit pascale célèbrent ‘ l’appel décisif’.

L’évêque appelle solennellement  par leur nom chaque catéchumène et les invite à répondre personnellement à cet appel.  Ils entrent alors dans ce carême, soutenus par toute l’Eglise, c’est-à-dire par tous les baptisés qui, eux aussi,  reprennent à leur compte les questions que pose l’évêque :

Est-ce que je suis fidèle à écouter ce que le Seigneur me dit par sa Parole ?

Est-ce que je vis dans la présence de Dieu ? Est-ce que je participe à la vie fraternelle et aux prières ?

Autrement dit, est-ce que,  baptisé(e) que je suis, je réponds chaque jour « me voici » au Seigneur ?

Dans notre diocèse, 65 adultes seront baptisés pour Pâques.

Portons-les dans notre prière en ce temps de carême. Soyons attentifs à eux dans nos paroisses.

Rendons grâce au Seigneur qui nous appelle, chacun, à vivre avec lui, en lui, pour lui, lui permettant ainsi de se donner au monde parce que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés, c’est-à-dire aient La Vie.

Etre baptisé c’est devenir son témoin, son disciple. Chaque baptisé est une ‘mission’. Le Seigneur veut agir par lui.

Que c’est beau La Vie, la vraie !…

Sœur Joelle, responsable du catéchuménat