Les Franciscains mexicains ont quitté notre île…

Merci à vous, frères del Poverello…

Nous avons appris depuis quelques semaines le départ de la communauté franciscaine de Sartène.

Les frères mineurs, depuis des siècles, ont marqué cette région du Sartenais et de l’Alta Rocca par leur présence, leur prière et leur charité.

L’esprit de saint François a sillonné les vallées et les cœurs par leur apostolat.

Nos frères mexicains ont redonné un nouveau visage de l’Église universelle, dans leur manière de vivre et d’accompagner la diversité des paroisses et l’étendue de la mission.

Merci, cela est trop faible.

Deo gratias, cela confirme que la vocation de tout chrétien s’enracine dans l’Évangile.

Les paroles même de Jésus prennent une profondeur spirituelle : « Allez de toutes les nations, faites des disciples. »

Oui, au revoir et bonne route, chers frères, sur les chemins d’Espérance, ne nous oubliez pas dans votre prière.

La moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux, priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson, ici et ailleurs…

Le témoignage des fidèles nous dit l’importance de la vie religieuse dans un diocèse et la force spirituelle des paroisses.

Maria : « Ils ont accompagné nos familles avec amour et foi. »

Georges : « Merci pour votre écoute et votre générosité. »

Roseline : « La simplicité de votre vie a recadré la nôtre. »

Charles : « Les moines nous ont donné une belle leçon de vie : aimer, il suffit d’aimer. »

Odile : « Leur joie de vivre, le son de leur guitare a changé ma vie. »

José : « Merci de nous avoir aimés et compris. »

Désormais, l’avenir du couvent Saint-Damien doit être pour nous tous une préoccupation permanente pour continuer cet élan missionnaire, d’annoncer Jésus.

Saint François et sainte Claire, soutenez tous nos efforts.

È cusì sia !

Abbé Frédéric CONSTANT

Curé de Porto-Vecchio

Doyen de l’Extrême-Sud