Message de Mgr de Germay

Soyez les ambassadeurs du Denier

Chers frères et soeurs,

L’Église catholique présente en Corse s’efforce de remplir sa mission. Avec ses qualités et ses défauts, ses richesses et ses pauvretés, elle annonce le Christ et transmet, à la suite de nos aînés, le flambeau de la foi. Ici ou là, de belles initiatives missionnaires apparaissent, ce qui est pour nous source de joie et d’espérance. En septembre prochain, un jeune entrera en propédeutique, rejoignant nos deux séminaristes, tandis que nous accueillerons des Franciscains à Ajaccio.

La mission de l’Église est belle, mais elle se réalise dans un contexte difficile, marqué par la sécularisation et les abus sexuels. La faute de quelques-uns jette le trouble dans le cœur des fidèles et rejaillit sur l’Église tout entière. Cela a des conséquences graves sur le Denier de l’Église qui a nettement baissé ces derniers mois.

C’est pourquoi je m’adresse à vous aujourd’hui d’une façon inhabituelle. D’abord pour vous remercier de votre soutien et de votre fidélité. Grâce à vous, l’Église de Corse est bien vivante et, depuis mon 

arrivée, le Denier est bien remonté. Mais le contexte actuel le fait de nouveau baisser.

La situation est grave car il en va de l’avenir de la mission de l’Église qui est en Corse. Savez-vous par exemple que le traitement des prêtres, assuré par l’évêché, demande de trouver chaque année 1,2 million d’euros ?

En m’adressant à vous, je vous invite bien entendu à faire preuve de générosité dans ces moments difficiles. Mais surtout, je voudrais vous inviter à être les ambassadeurs du Denier. Les jeunes générations ignorent jusqu’à son existence. S’il vous plait, prenez quelques enveloppes du Denier, distribuez-les à votre entourage, parlez-en aux membres de votre famille, à vos amis. En lien avec votre curé, prenez des initiatives pour trouver de nouveaux donateurs.

L’annonce de l’Évangile est notre mission commune. De tout cœur, je vous remercie de votre participation et je demande au Seigneur de vous bénir.