Parole à nos frères chrétiens évangéliques

Chaque année, le principal temps fort œcuménique demeure la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui, depuis 1908, est vécue par des chrétiens de toutes confessions du 18 au 25 janvier. Le pasteur Vincent Trapani de l’Assemblée de Dieu de Corse nous livre ses impressions. 

« Les Assemblées de Dieu » en Corse ont 50 ans, retracez-nous les grandes étapes de cette histoire.

Les Assemblées de Dieu sont des églises protestantes évangéliques avec une redécouverte de l’action de l’Esprit Saint. Elles s’inscrivent dans une histoire protestante qui remonte au séjour vers 1780 de quelques missionnaires protestants. Le XIXe siècle a connu quelques missions avec l’envoi d’un évangéliste à Bastia de 1841 à 1846 et l’établissement à Ajaccio en 1878 d’une œuvre évangélique par Ruben Saillens. L’Église réformée développe également quelques communautés, dont celle d’Aullène.

A partir de 1964 on retiendra les noms de Jean Mattei ou du pasteur Serge Gaillard qui développent de nouvelles églises non seulement à Bastia et Ajaccio mais dans de nombreux points de l’île ; ils sont soutenus par les églises de Marseille et de Grenoble, où résidait un Corse guéri dans l’une de ces églises.

Nos églises aujourd’hui sont marquées par des guérisons, ou des apaisements remarquables de conflits graves. Dans les années 1980 deux fils d’Ajaccio ont fait une magnifique rencontre du Christ et sont aujourd’hui pasteurs. Tout cela, nos communautés chrétiennes l’expérimentent et le recherchent encore aujourd’hui aux côtés de nos frères des différentes communautés car Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement.

Quelles sont les types de rencontres organisées dans votre communauté ?

Nous avons des réunions hebdomadaires de partage de la Parole de Dieu, d’études bibliques, de prière, de jeunesse, de clubs d’enfants et notre culte du dimanche.    

Comment envisagez-vous l’œcuménisme en Corse ?

Pour nous l’unité de l’Église est surtout l’unité des croyants en Christ. L’important n’est pas notre étiquette religieuse protestante évangélique… mais avant tout de savoir si nous désirons vivre selon les écritures et la foi dans l’œuvre de Christ. Chateaubriand a écrit : «  Les enfants du Christ de quelque lignée qu’ils proviennent se sont serrés au pied du calvaire. »

L’unité que nous cherchons est celle qui permet un rassemblement autour du Sauveur, de son sacrifice à la croix pour nos péchés, de sa vie de résurrection… Nous aimons construire des contacts fraternels avec d’autres communautés sur cette base, ce ferme rocher qu’est le Christ. Venir ensemble avec ce qui nous rassemble, la Bible, les évangiles et l’amour pour lui. Se découvrir en vérité sans compromis mais avec un focus sur la beauté du message de la Bonne Nouvelle. Nous sommes conscients que Dieu n’est pas limité. Ce n’est pas notre étiquette ni nos personnes qui ont la puissance pour transformer nos vies mais bien Jésus Christ qui a promis de construire son Église qui dépasse les barrières humaines et agit pour la repentance de nos cœurs, fortifie notre foi et immerge, baptise du Saint-Esprit. C’est l’Église avec un E majuscule que Jésus viendra chercher. Celui qui a parlé si souvent de son retour viendra chercher ceux qui auront placé toute leur foi dans le beau nom et la personne de Jésus au-delà de nos barrières. Voilà notre compréhension en quelques mots de l’Église universelle.