Quand solidarité rime avec fraternité.

Une fois de plus la Corse a été durement touchée par les feux. La nature mais aussi la population ont eu à affronter cet incendie ravageur et ses dégats. Certains ont tout perdu, avec comme seule perspective : repartir de zéro. Mais comme souvent sur l’île, l’élan de solidarité n’a pas tardé. L’Eglise par le biais des communautés paroissiales et du Secours catholique a joué son rôle, faisant rimer solidarité et fraternité. 

Le Secours catholique en action avec les sinistrés de Haute-Corse

La présence de la délégation auprès des sinistrés de Haute Corse s’est inscrit dans une démarche déjà expérimenté au sein du Secours Catholique lors de nombreuses catastrophes. L’Aide doit répondre aux besoins, pour cela il est nécessaire de prendre le temps de faire une primo – évaluation des besoins.

C’est avec cette approche que la déléguée régionale avec un bénévole de l’équipe de Lucciana se sont rendus sur place dès le mardi 9 janvier. Nous avons rencontré deux maires et des sinistrés afin de comprendre quels étaient leurs besoins. Nous les avons écoutés nous raconter…

Nous leur avons indiqué que nous étions à leur disposition et quelles aides nous pouvions apporter en particulier sur Cervione et Chiatra.

A la demande de Madame la Maire de Chiatra, nous nous sommes mis à leur service dans  la gestion des dons en nature reçu en très grande quantité pour cette commune. C’est ainsi que des bénévoles des équipes du Secours Catholique de Bastia, Lucciana, Propriano, Ajaccio, mais aussi de bénévoles spontanés d’Aléria, San Giuliano, Chiatra ….sont venues sur plusieurs jours trier, ranger, classer tous les dons afin de pouvoir les stockés sur la commune de Chiatra. Ce premier travail étant fait nous restons toujours présents sur la commune avec des binômes bénévoles qui assurent l’accueil des sinistrés deux fois par semaine et répondent aux besoins des personnes envoyées par la mairie.

La présence du Secours Catholique va se faire dans le temps, en appui d’une commune car c’est là qu’il y avait le besoin.

Merci à tous les bénévoles qui ont répondu présents avec pour certains plusieurs heures de voiture pour se rendre sur place. Je voudrais dire aussi un merci particulier aux 5 jeunes qui sont venus depuis Ajaccio samedi 20 janvier nous aider plutôt que d’aller faire leurs activités.

Germaine Bourdais
Déléguée permanente du Secours Catholique en Corse

Le témoignage de l’équipe paroissiale d’Aleria

Derrière le passage des flammes, le village se réveille dans la cendre et dans le noir. L’environnement est abimé,  défiguré. Nous savons par expérience qu’à la première pluie, cette végétation que l’on croyait perdue, va nous offrir de petites pousses vertes, une vie qui repart.

Le Père Vincent, doyen et les autres prêtres dès le premier matin sont venus avec des équipes pour partager la douleur et redire à chacun quelle est sa dignité. Bien sur l’église du village a été réquisitionnée pour entreposer les dons. Et c’est dans cette même église la communauté de Chiatra souhaite faire monter une prière d’action de grâce pour remercier toutes les mains généreuses.

« Résurrection » : c’est un cri qui veut dire  que la vie est plus forte que la mort, c’est le cri de ce village frappé, qui veut maintenant repartager la vie.

La parole du Seigneur me fut adressée : « Que vois-tu, Jérémie ? » Je dis : « C’est une branche d’amandier que je vois. ». Jeremie 1 –  11