Le sens de la cérémonie religieuse à l’église

Lorsqu’un baptisé meurt, ses proches se retrouvent dans la douleur de la séparation et la mort semble avoir le dernier mot. Mais notre foi chrétienne est fondée sur la résurrection du Christ, qui est la victoire de l’humanité sur la mort ; cette victoire est promise par le Seigneur Jésus à tous ceux qui auront, d’une façon ou d’une autre, vécu l’amour dont il nous a donné l’exemple.

L’Église prie pour le pardon des péchés du défunt, afin qu’il puisse hériter de la vie éternelle. La communauté chrétienne entoure la famille et les amis en deuil ; elle prie pour eux, afin de soutenir leur espérance.

À propos de la cérémonie et de l’inhumation

La cérémonie n’est pas le lieu des « hommages » au défunt, même si l’on peut tolérer une ou deux brèves prises de parole de proches au début des obsèques. Le temps à l’église est un temps de prière et d’écoute de la Parole de Dieu qui soutient l’espérance et qui réconforte.

Dans des cas exceptionnels, en Corse comme ailleurs, des laïcs dûment formés et recevant mission de l’Église sont habilités à animer une cérémonie d’obsèques ; c’est prévu par le droit ecclésiastique.

Ordinairement, ce sont des laïcs qui assurent, de plus en plus, une prière au cimetière au moment de l’inhumation du défunt.

Dans la pratique …

Comment préparer cette cérémonie ?

Lorsque que survient le décès, la famille est invitée à contacter le curé de la paroisse du défunt (paroisse de résidence ou paroisse d’origine). Les Pompes funèbres ont à favoriser la prise de contact de la famille avec la paroisse : ce sont la famille et la paroisse qui décident du lieu et de la forme de la cérémonie, ainsi que de la date et de l’heure, en concertation bien sûr avec les Pompes funèbres.

Le funérarium n’est pas le lieu habituel des obsèques : elles sont normalement célébrées dans une église paroissiale.

Si une incinération est prévue, la cérémonie d’obsèques doit se dérouler en présence du corps du défunt et avant la crémation.

Une cérémonie avec une urne funéraire n’est pas une cérémonie d’obsèques, mais un simple temps de prière pour le défunt et sa famille.

Le montant de l’offrande

Comme toute cérémonie catholique, les obsèques sont gratuites. Mais l’Église ne vit que de dons. Il est donc juste que la famille du défunt fasse un don à l’Église à l’occasion de la cérémonie.
Le montant indicatif de ce don est de 150 € en Corse. On demande que l’offrande soit versée à la paroisse, sans transiter par la caisse des Pompes funèbres, à l’issue de la cérémonie. L’enveloppe de l’offrande est remise au célébrant soit par la famille, soit par un employé des Pompes funèbres, en fin de cérémonie (chèque à l’ordre de l’Association diocésaine d’Ajaccio de préférence).